Poussée dentaire molaire symptômes : comment la reconnaître ?

Accueil / Pathologies / Poussée dentaire molaire symptômes : comment la reconnaître ?
Poussée dentaire molaire symptômes : comment la reconnaître ?

A partir de l’âge de 6 mois votre bébé connaîtra sa première poussée dentaire avec en premier, les incisives suivies des prémolaires puis des canines et enfin des molaires. Ce n’est qu’à l’âge de 2 ans que votre enfant finira enfin sa poussée dentaire. Durant toute cette période votre enfant est exposé à plusieurs désagréments.

La poussée dentaire : définition

La poussée dentaire est l’apparition des premières dents chez votre enfant, appelée dents de lait. Elle débute à l’âge de 6 mois en général, bien que certains enfants naissent déjà avec deux dents et que d’autres ne commencent la poussée qu’à l’âge de 14 mois. Voici l’ordre d’apparition des dents :

  • Les incisives : d’abord les centrales entre 6 et 12 mois, puis les latérales entre 9 et13 mois (les dents du bas apparaissent puis celles du haut) ;
  • Les prémolaires : celles du bas puis celles du haut, elles apparaissent entre 13 et 19 mois ;
  • Les canines : du bas puis celles du haut, elles apparaissent entre 16 et 22 mois ;
  • Les molaires : elles apparaissent entre 25 et 33 mois.

Les symptômes de la poussée dentaire

Lorsque votre enfant commence à faire ses dents commencera la souffrance pour lui et pour vous. La poussée dentaire s’accompagne avec un panel de symptômes qui sont plus accrus lors de la poussée des molaires :

  • Il salive et mordille beaucoup ;
  • Ses joues deviennent rouges ;
  • Il devient irritable et pleure facilement ;
  • Son appétit et son sommeil sont chamboulés ;
  • Ses gencives sont gonflées ;
  • Un  » kyste d’éruption «  voit le jour sur le point de sortie de la future dent ;
  • Diarrhée : souvent l’enfant ne s’alimente plus donnant lieu à des selles molles voire à une diarrhée pouvant lui irriter la peau.

Ces symptômes accompagnent souvent la poussée dentaire et peuvent même survenir avant celle-ci, il est alors conseillé de ne pas paniquer. Toutefois, si votre enfant fait de le fièvre ou de la diarrhée il est conseillé de l’emmener voir le pédiatre.

Comment soulager la poussée dentaire

Pour le bien-être de votre enfant et le vôtre, il convient de soulager la poussée dentaire qui le fait tant souffrir :

  • Diarrhée : pour la soulager, donnez lui souvent à boire et nettoyez le soigneusement avec un chiffon humide et propre. Pour l’irritation induite par sa diarrhée, appliquez simplement de la pommade ;
  • L’anneau de dentition : il s’agit d’un anneau que votre enfant mordille pour soulager la douleur due à la percée des dents.
  • Le paracétamol : très utile, il permet de baisser la fièvre si votre enfant en fait, et par la même occasion apaiser la douleur.

Le baume gingival

Le baume gingival est une solution à appliquer sur les gencives de votre enfant afin d’apaiser sa douleur, en voici quelques uns :

  • Baume gingival Dolodent : c’est le seul qui contient un anesthésique local dans sa formule, il suffit de l’appliquer 2 à 4 fois par jour pendant 2 à 3 minutes et le tour est joué ;
  • Gel gingival Delabarre : il est à base de Safran et de Pulpe de Tamarin qui sont deux plantes médicinales. Il soulage la douleur et ramollit les gencives pour faciliter la percée de la dent, rendant la poussée dentaire plus rapide ;
  • Le gel gingival Weleda : il est à base de plantes médicinales et d’huiles essentielles, ce qui en fait un produit totalement bio.

Pour conclure la poussée dentaire est un phénomène naturel de la croissance de votre enfant. La poussée des molaires est la plus douloureuse pour lui et l’expose à des symptômes plus pénibles que dans la poussée des autres dents. Vous pouvez utiliser un anneau de dentition ou du baume gingival pour l’aider à passer cette douloureuse épreuve.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée.